Retrouvez-nous sur Google+

Your browser (Internet Explorer 7 or lower) is out of date. It has known security flaws and may not display all features of this and other websites. Learn how to update your browser.

X

Navigate / search

Oubliez les médias sociaux de votre stratégie marketing

Les médias sociaux dans la stratégie marketing
Les médias sociaux dans la stratégie marketing

Il semble que les médias sociaux deviennent incontournables dans une stratégie marketing. Tout le monde veut être sur Facebook. Et bien pour certaines entreprises c’est une erreur ! Pourquoi devriez-vous penser à oublier les médias sociaux de votre stratégie ?

 Le temps

Développer une présence sur les médias sociaux, un, ça prend du temps, et deux, ce n’est rentable que six mois à un an plus tard. Alors si votre temps est compté, il existe d’autres stratégies, comme, par exemple, les appels à froid (prospection téléphonique), le réseautage, le porte à porte, la publicité… qui peuvent donner de bons résultats rapidement.

Bon, vous avez identifié qu’il serait stratégique d’être sur les médias sociaux ? Alors commencez doucement mais faites le bien et maîtrisez chaque outil avant d’ouvrir des comptes partout. Commencez par un, par exemple Facebook, et alimentez votre compte, parlez-en puis discutez avec vos adeptes. Ensuite seulement, allez plus loin, pas a pas, pour rester en contrôle de votre temps. Le temps… c’est de l’argent.

L’efficacité ou le ROI

Quel est votre objectif sur les médias sociaux ? Car n’oubliez pas que ce sont des outils marketing, ce qui implique des objectifs à atteindre si vous choisissez de les utiliser. Ces objectifs peuvent être d’augmenter votre notoriété, d’augmenter vos ventes, de mieux connaître votre clientèle, de contrôler l’image que vous souhaitez véhiculer…
Vous lancer sur ces outils, sans avoir précisément défini un (ou des) objectif vous fera perdre du temps… et nécessairement de l’argent ! Oui de l’argent !

Avoir des messages et des fans au coût de 1h à 2h par jour ouvrable, soit 250h à 500h par an (ou encore 7 à 14 semaines de travail à temps plein = 1,5 mois à 3 mois) ou carrément un employé a temps plein aussi… eh bien … je crois que ça mérite des $$$ (ou des €€€) en retour !!

Et ce n’est pas parce que tout le monde y est que tout le monde rentabilise sa présence sur les médias sociaux. Alors si vous y allez, faites le bien, ne prenez rien pour acquis : fixez vous des objectifs,  et mesurez par la suite votre efficacité. Vous en tirerez vos conséquences.

Votre clientèle

Votre clientèle est-elle sur le web ? Et se trouve t-elle sur les réseaux sociaux ?  Lesquels ? Cela vous semble peut-être évident mais mieux vaut vous assurer que votre clientèle s’y trouve avant, qu’après avoir investi du temps pour rien. Par ailleurs Facebook et Twitter ne sont pas les seuls qui existent, loin de là! Comme votre temps est compté, choisissez le plus rentable.

Autres questions, votre produit ou services s’adresse t-il à la masse ? En effet, reprenant mon point précédent, plus le public à qui vous vous adressez est grand, mieux les médias sociaux me semblent adaptés. Mais si vous avez besoin de 4 clients par an pour vivre car vous êtes niché sur un produit ultra spécialisé à forte valeur ajouté alors le temps passé sur les médias sociaux sera probablement peu rentable.

 En bref,

Sans vouloir vous décourager, je souhaite vous avertir, vous prévenir de réfléchir à deux fois avant de vous lancer dans une stratégie sue les médias sociaux. Mal utilisé, ce n’est pas l’eldorado du succès tant promis quelque fois qui vous attendra, mais une grande impression de solitude…

L’avez-vous connue cette impression de solitude ?

 

Vous en voulez plus ? Prenez connaissance de notre kBook
Vous avez aimé ? Partagez ci-dessous…

Un titre pourri pour un article exceptionnel sur le référencement !

Qui sera premier sur google ?
Qui sera premier sur google ?

Si vous voulez des visites sur votre blogue, vous avez de multiples tactiques, dont celui de miser sur le référencement naturel (le SEO), et aussi celui d’être percutant.

Le référencement naturel

Miser sur le référencement naturel consiste à choisir quelques mots clés stratégiques en lien avec votre activité que vous allez intégrer à des endroits stratégiques du site ou d’un article de blogue.

Par exemple ces mots devraient se retrouver dans le titre de l’article, dans les sous titres, dans le texte, dans le lien de la page de l’article, et, dans le cas de WordPress, dans certains modules de référencement, tel « all in one SEO« , installé sur ce blogue.

On devrait même aller jusqu’à les mettre dans les balises méta du site, mais ça commence à devenir compliqué pour le commun des mortels qui maîtrise moins le HTML. À ce niveau, ça prend souvent un spécialiste.

Comme exemple marquant, cet article encore en troisième page de google après un an, sur la pizza aux anchois démontrent qu’un seul article suffit pour se maintenir au top des résultats d’une recherche qui donne 45 millions de résultats !!!

Être percutant

Être percutant, ça veut dire ce que ça dire. Être original, susciter l’intérêt, l’interrogation, la curiosité… promettre quelque chose d’alléchant, provoquer aussi. Ça ne veut pas dire être méchant, ni être vulgaire. Et ça veut dire savoir sortir de son cadre habituel également.

À l’heure des médias sociaux et des 140 caractères, on a quoi, 1, peut être 2 secondes pour attirer l’attention ? pour inciter à cliquer sur votre lien parmi tous les centaines d’autres… Vos suiveurs vont souvent lire vos titres uniquement, qu’ils vont associer à votre avatar et votre nom, avant de cliquer sur l’un d’eux. Vous allez donc être associé à vos titres. Vous serez vos titres. Comment sont-ils ? Ennuyeux, toujours identiques, pétillants, humoristiques… Que révèlent-ils de vous… ? Alors soignez les !

Aujourd’hui, le mien est un test, j’ai tenté la vulgarité humoristique…

Que faire alors ? Les deux !

Pour le long terme, travaillez votre référencement absolument, car dans 2 jours ou 6 mois, votre article ne passera plus dans l’actualité des médias sociaux, mais il pourra toujours apparaître dans les résultats de Google (ou autre). Pour cela, déterminez vos thématiques principales (80% de vos publication) et secondaires. Pour chaque thématique, déterminez vos mots clés (mettons une dizaines prioritaires, puis une quarantaines qui y sont associés). Puis, distillez-les articles après articles…

Pour un retour sur investissement à court terme, pour titiller vos suiveurs et avoir un taux de clic performant la journée même, travaillez votre titre pour le rendre percutant, et que les gens cliquent !! Pour cela, laissez-vous aller, et avant de publier, demandez à quelques personnes autour de vous, et appréciez leur réaction…

 

Vous en voulez plus ? Prenez connaissance de notre kBook
Vous avez aimé ? Partagez ci-dessous…