Retrouvez-nous sur Google+

Your browser (Internet Explorer 7 or lower) is out of date. It has known security flaws and may not display all features of this and other websites. Learn how to update your browser.

X

Navigate / search

Nous sommes en pause, mais toujours ouverts !

Des articles sur le marketing, un ebook, un service d'installation de blog clé-en-main... Des outils pour vous vous améliorer en marketing et vendre davantage. Comment pouvons-nous vous être utile ?

Un compteur en temps réel de Facebook, Twitter, Google+, Pinterest et autres indicateurs

J’ai découvert ce compteur vertigineux sur le blog de Major Blog et je ne pouvais pas ne pas vous le partager.  Vertigineux, c’est le mot qui représente le mieux la vitesse à laquelle les chiffres vont défiler sous vos yeux. Facebook, Twitter, Google+, Pinterest, You Tube… vous y découvrirez les chiffres importants de cette industrie, en temps réel, du nombre de « j’aime » aux revenues de l’industrie de la télévision : 

En 300 secondes (5 minutes) = 1 milliard de emails envoyés , 1 500 téléphones Samsung, 35 000 minutes sur Skype, 600 000 tweets envoyés…

Qu’en retenir ?

  • Je remarque qu’en 350 secondes, soit 6 minutes, (j’écris mon post en regardant le compteur…), 12 millions de « j’aime » sont effectués sur Facebook versus 20 millions de boutons Google+ pressés. Ce qui démontre à quel point Google+, en jouant la carte de l’ouverture, obtient plus d’actions de la part des internautes. Ces derniers cliquent plus chez Google que chez Facebook, malgré son milliard d’utilisateurs. Pourtant j’aurais cru l’inverse, faut-il y voir une tendance…? En tout cela vient corroborer mon dernier article sur Facebook.
  • Le trophée du vertige revient aux nombres de SMS envoyés dans le monde : 11 millions en 1 minutes, soit plus de 15 milliards par jour. Mais quand on sait que 75% de la population mondiale possède un téléphone portable, et que 6 milliards d’abonnements sont actuellement souscrits, on comprend mieux. L’avenir est immobile. L’avenir est-il  mobile… probablement, n’est-ce pas ;-) ?
  • Il y a un onglet nommé « heritage », et on peux s’y rendre compte qu’on fait encore beaucoup d’argent avec les médias traditionnels (journaux, télé…). À titre d’exemple, 330 000 $ sont réalisés en revenus télé versus 50 000 $ en revenus mobiles  en 30 secondes. Le test serait à refaire dans quelques mois pour voir à quelle vitesse la tendance s’inverse…
  • Enfin, en 30 secondes, 30 iPhones sont vendus contre près de 200 téléphone sous Android. Conclusion, si vous souhaitez créer une application mobile, pourquoi commencer par l’iPhone… ? Choisissez l’autre, il y a plus de clients potentiels…

Mais je n’en dis pas plus, je vous laisse jouer avec le compteur et faire vos stats par vous même…

Dites-moi dans les commentaires ce que vous en retenez !


Pourquoi je pense abandonner ma page Facebook

Aujourd’hui, dans un moment de doute (cette faculté qui permet de prendre du recul),

  1. suite à la lecture de cet article de MyCommunityManager et de celui-ci sur Youseemii sur la stratégie de Facebook dans un avenir proche (devrais-je dire présent) de nous faire payer pour augmenter la portée de nos messages (le reach Facebook),
  2. du souvenir marquant de l’article de Michelle Blanc qui nous expliquait pourquoi Facebook c’était de la merde dans un contexte d’affaires,
  3. et à la lecture du piètre résultat du nombre de mes fans Facebook après un an (par rapport à Twitter et à LinkedIn),
je me suis convaincu d’abandonner Facebook.

MyCommunityManager nous explique que Facebook, en manque de revenus pour plaire aux investisseurs, cherche (et trouve) des stratégies pour (essayer de) faire l’argent. Il s’agirait donc de faire payer le propriétaire d’une page qui voudrait avoir plus de fans. Cela fonctionnerait de la manière suivante : payer pour placer des publicité poussant à obtenir des fans. Mais ce n’est pas tout. Une fois ses quelques centaines de fans acquis à coup de 50$, il payerait ensuite pour que ses fans puissent voir ses publications. Je m’explique : Facebook semble baisser volontairement le « reach », c’est-à-dire, la probabilité qu’un fan voit ce que vous publiez sur votre page Facebook. Après plusieurs articles lus sur le sujet, il semble que ce soit une tendance lourde… alors évidemment, une fois rendu à plusieurs centaines de fans, il est normal pour un propriétaire de page Facebook de vouloir rentabiliser son investissement en temps et argent, alors il ré-investit pour s’assurer que ses fans verront ses publications.

Youseemii nous explique sensiblement la même chose, mais en pire : la stratégie s’adresserait aussi aux individus, qui, pour augmenter leur chance de faire voir leur statuts à leurs amis, devraient payer aussi…

Cependant, vu la taille et mon budget proche de zéro en publicité, je ne suis pas très à l’aise de payer pour obtenir des fans, et surtout, encore moins pour avoir le droit de leur parler. Et si je ne paye pas, je ne suis pas très à l’aise pour Facebook décide à ma place ou dans ce cas, à la place de mes fans, ce qu’ils devraient voir. Et je pense que nous sommes une immense majorité de propriétaires de page fan sur Facebook dans ce cas. Nous n’avons pas tous un gestionnaire de communauté à notre disposition, nous n’avons pas tous beaucoup de temps à consacrer aux médias sociaux (c’est important dans une stratégie marketing, mais tout de même, il y a d’autres choses à faire aussi !). De fait, à part les entreprises qui ont beaucoup d’argent et de temps à dépenser pour les réseaux sociaux, dont Facebook, les autres ne pourront plus bénéficier autant de l’apport de cet outil.

C’est dommage, car comme moi, je pense que ces « autres » seraient prêt à payer un abonnement pour avoir une page Facebook, 20 $ par mois par exemple. Avec un peu plus de budget, je serai prêt à payer pour placer des publicités « pay per click ». Mais là, non, je trouve que le réseau social se moque de moi. Il change les règles, mais sans me les dire. C’est sournois, opaque et ça manque de franchise. Bref, ça commence très mal une relation client…

À bien y réfléchir, c’est tellement étonnant ! Rendez-vous compte, Facebook est l’une des rares entreprises au monde qui peut se targuer d’avoir un milliard de clients potentiels… sans compter les propriétaires de page. 1 000 000 000 d’utilisateurs assidus ! Facebook aurait pu concurrencer ebay, amazon, adwords, placer des publicités plus grosses et visibles… sans risquer de perdre leurs utilisateurs en restant gratuit pour le coeur de ses services : diffuser des statuts à son réseau social. Mais Facebook semble vouloir établir son modèle d’affaires sur le « reach », ou la portée des messages, en français. Intriguant. en ce qui me concerne, j’ai dû mal à y croire… pas vous ?

En attendant, je crois que je vais me concentrer sur d’autres canaux. En ce qui me concerne, LinkedIn est bien plus intéressant pour moi. Twitter aussi, tout comme Viadeo. Et pour moins de temps passé dessus. Je n’effacerai pas maintenant ma page Facebook. Mais je ne m’y rendrai pas souvent…

Quand à vous ? Ça se passe comment votre page Facebook ? En passant, vous pouvez aller aimer la mienne ici:-)

Petit guide d’utilisation des médias sociaux

Je suis tombé sur ce petit document aujourd’hui en provenance de la page Facebook de l’entreprise Marketing et Tourisme. Simple, plutôt efficace, c’est un bon résumé pour les non initiés, et un rappel au fondamentaux pour les plus avancés en matière d’utilisation des médias sociaux.

J’aime particulièrement le  » Très occupé ? eux aussi « . Le volume d’informations sur les médias sociaux entraîne le fait qu’on se doit de viser la qualité plutôt que la quantité. Aussi, à deux reprises, il est souligné qu’il est de bon ton de MESURER ses résultats. L’utilisation des médias sociaux en affaires demande de planifier, d’être organiser et surtout, de contrôler l’impact du temps passé sur ces outils (nombre de fans, nombre de visite sur le site Web, et nombre de ventes).

Enfin, ce n’est pas précisé, mais n’oubliez pas d’avoir du plaisir ! On dit qu’on ressent le sourire d’une personne au téléphone, et bien je crois qu’on peut aussi le ressentir sur les médias sociaux…

Qu’en pensez-vous ?